Le 19 avril 2013

S'asseoir sur un symbole

Le tabouret 60, dessiné en 1933 par Alvar... (Photo Artek)

Agrandir

Le tabouret 60, dessiné en 1933 par Alvar Aalto.

Photo Artek

  • Claudia Guerra, collaboration spéciale

Les créations des maîtres du design suscitent autant l'engouement du public que l'intérêt des jeunes designers. Voici 10 sièges qui ont fait leur marque dans l'histoire du design et qu'on trouve un peu partout ces temps-ci.

Le tabouret 60

Le tabouret 60 est si familier (il aurait été reproduit à plus de 8 millions d'exemplaires à ce jour) qu'on en oublie presque son concepteur!

Dessiné en 1933 par Alvar Aalto, il est fait originellement en bois de bouleau plié et se caractérise par ses trois pieds en forme de L. Empilable, simple, intemporel et pratique, le 60 est devenu, au même titre que ses fauteuils en bois laminé, une référence du style scandinave.

Il symbolise le travail d'avant-garde de l'architecte et designer finlandais, reconnu pour son mobilier chaleureux et son approche organique. Pour ses 80 ans, la firme Artek, d'ailleurs fondée par Alvar Aalto, lui a rendu hommage en le rééditant en diverses couleurs.

Le fauteuil Egg... (Photo Fritz Hansen) - image 2.0

Agrandir

Le fauteuil Egg

Photo Fritz Hansen

Le fauteuil Egg

Parmi les pièces mythiques des années 50 et 60, on retrouve l'incontournable fauteuil Egg, imaginé en 1958 par Arne Jacobsen pour meubler l'hôtel Radisson SAS Royal de Copenhague, dont il a d'ailleurs été l'architecte.

«Ces décennies ont été parmi les plus productives dans l'histoire du design, car elles ont vu naître une nouvelle lecture esthétique encore très actuelle, dit Josette Buisson, analyste tendance et présidente de Alias Color. Beaucoup de designers de cette époque ont créé plusieurs objets cultes».

Arne Jacobsen s'était inspiré des recherches sur le mobilier «cocooning» de ses prédécesseurs, tels que l'américain d'origine finlandaise Eero Saarinen, qui a signé la chaise Womb.

Le fauteuil Egg est une référence en matière de design: novateur au point technique, notamment avec son pied en métal tournant à 360°, il surprenait aussi pour son concept «lounge».

En effet, enveloppant et confortable grâce à sa forme ovoïdale, il permet de créer une véritable sphère d'intimité.

Il est aujourd'hui produit par l'entreprise danoise Republic of Fritz Hansen.

Le fauteuil Wassily... (Photo Knoll) - image 3.0

Agrandir

Le fauteuil Wassily

Photo Knoll

Le fauteuil Wassily

Près de 90 ans après son apparition, l'intérêt grandissant pour le meuble en acier tubulaire a remis au goût du jour les créations de noms influents comme Ludwig Mies van der Rohe, Le Corbusier et Marcel Breuer.

«Chaque période a ses moments marquants, alors que dans l'après-guerre on a beaucoup travaillé le contreplaqué, avant celle-ci, c'est le mobilier tubulaire qui avait fait l'objet des recherches», explique Diane Charbonneau, conservatrice des Arts décoratifs contemporains au Musée des beaux-arts de Montréal.

À commencer par le fauteuil Wassily en cuir et métal dessiné en 1925 par le Hongrois Marcel Breuer. Anticonformiste pour son époque, il lui a été inspiré par l'ossature de la bicyclette. Ce modèle est produit par la marque Knoll.

Le fauteuil Dar... (Photo MBAM) - image 4.0

Agrandir

Le fauteuil Dar

Photo MBAM

Le fauteuil Dar

Adeptes du design utile et accessible, les Américains Charles et Ray Eames forment un tandem incontournable du siècle dernier dont l'influence reste encore très imposante.

«Le couple a produit bon nombre d'objets qui sont devenus des classiques du design moderne», dit Josette Buisson, analyste tendance et présidente d'Alias Color.

Parmi leurs créations cultes, on retrouve les Plastic Armchairs, une série d'assises en plastique, dont fait partie le fauteuil Dar dessiné vers la fin des années 40.

Il se caractérise par ses pieds en fils d'acier croisés et sa coque fabriquée à l'origine en fibre de verre et polyester, de nouveaux matériaux que le couple expérimentait à l'époque.

Les chaises Eames, au style simple et élégant, sont maintenant rééditées en polypropylène notamment par Herman Miller.

Le fauteuil Diamond... (Photo MBAM) - image 5.0

Agrandir

Le fauteuil Diamond

Photo MBAM

Le fauteuil Diamond

C'est notamment avec ce fauteuil réalisé pour la marque Knoll, en 1952, que Harry Bertoia a hissé ses oeuvres grillagées au rang de design iconique.

Simple, ergonomique et épuré, le modèle Diamond est fait de fil d'acier, son matériau de prédilection. Il représente également le désir du designer de concevoir des pièces sculpturales, légères et aérées.

Avec l'intérêt grandissant pour le mobilier d'extérieur, le mobilier en treillis de fils de fer est plus actuel que jamais, lui qui s'adapte aussi bien à l'intérieur qu'au jardin.

À savoir, la jeune entreprise américaine Bend, qui se spécialise dans les chaises à grillage géométriques, lance sur le marché un tandem en collaboration avec la compagnie West Elm.

***

Pour en savoir plus: Arts décoratifs et design, La collection du Musée des beaux-arts de Montréal (Tome II), sous la direction de Rosalind Pepall et Diane Charbonneau, éd. Musée des beaux-arts de Montréal, 400 p., 69,95$

Partager

publicité

Retour Haut

publicité

Les plus populaires »

Plus sur Les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer