Sur le même thème

Le 16 janvier 2013

Foyers électriques: de l'ambiance à moindre coût

Les foyers de la nouvelle collection Home Fire,... (Photo fournie par Modern Flames)

Agrandir

Les foyers de la nouvelle collection Home Fire, de Modern Flames, qui sera lancée ce printemps, pourront être entièrement personnalisés. Un modèle encastrable de 36 pouces comme celui-ci, avec des panneaux de côté réfléchissants en verre et des cristaux de verre, devrait coûter environ 1350$.

Photo fournie par Modern Flames

(Montréal) Les foyers électriques ne suscitent plus l'hilarité. La technologie s'est considérablement améliorée au cours des dernières années pour produire des flammes de plus en plus réalistes. Les modèles se sont aussi diversifiés.

«Les foyers électriques permettent d'avoir de l'ambiance dans des maisons existantes, sans réaliser d'importants travaux de démolition et d'installation, indique Brigitte Poitras, designer et animatrice sur les ondes de Canal Vie. Nous avons encore en tête les bons vieux modèles électriques quétaines. Mais les foyers électriques ont bien changé.»

Faciles à intégrer et n'exigeant pas un grand dégagement à l'arrière, ces foyers se retrouvent dans des salles de bains spacieuses, des cuisines, des chambres et (bien sûr) des salons.

«Ils sont avantageux pour les locataires, qui peuvent les emporter lorsqu'ils déménagent, explique Normand Hamel, copropriétaire avec sa femme de la boutique Poêles et foyers Rosemont, à Montréal. Des propriétaires de condos, dont les foyers au bois ont été condamnés à cause d'une installation non sécuritaire, s'en procurent aussi, de même que des personnes de 50 à 70 ans qui ont longtemps eu un foyer au bois, mais ne veulent plus s'astreindre à transporter des bûches.»

Le foyer électrique convient par ailleurs souvent mieux aux chambres. «C'est rare qu'une chambre soit assez spacieuse pour y installer un foyer à gaz, qui dégagerait trop de chaleur, indique Pierre Catellier, copropriétaire de la boutique Foyer Universel, à Montréal. Dans le cas d'un foyer électrique, la grandeur de la pièce importe peu. Les gens, d'ailleurs, n'utilisent pas nécessairement qu'un foyer électrique pour chauffer une pièce.»

Un foyer électrique avec un système audio haute-fidélité... (Photo fournie par Rona) - image 2.0

Agrandir

Un foyer électrique avec un système audio haute-fidélité encastré, de marque Beverly Hill.

Photo fournie par Rona

Évolution spectaculaire

La grande force de l'industrie des foyers électriques, estime-t-il, est sa capacité de s'adapter rapidement aux tendances. Les produits ont évolué de façon spectaculaire depuis trois ans, autant en ce qui concerne les jeux de lumière que les bûches, constate Claude Quirion, copropriétaire avec sa femme de la boutique L'attisée, à Saint-Hubert. «Les entreprises rivalisent d'imagination pour s'intégrer dans tous les décors», dit-il.

Croyant au potentiel de ce marché méconnu, il a installé 25 modèles différents dans une section plus sombre de son magasin, afin de mieux mettre en valeur la danse incessante des fausses flammes. Les prix varient entre 400$ et 2000$, selon les formats, les cadres, les manteaux de cheminée, etc.

«Les foyers au bois ne sont plus aussi populaires, car ils sont interdits dans un nombre grandissant de municipalités, précise M. Quirion. Dans un complexe de la rue de la Montagne, à Montréal, nous sommes en voie de remplacer les 60 foyers au bois, qui ont atteint leur fin de vie utile, par des foyers électriques. Chacun choisit le modèle qui lui plaît, traditionnel ou contemporain. Sur la Rive-Sud, certains promoteurs de petits immeubles en copropriété ont commencé à en offrir.»

Rona propose de son côté 21 modèles de foyers électriques, coûtant entre 139$ et 699$. Presque tous sont vendus avec une télécommande, qui permet d'éteindre et d'allumer les appareils, d'ajuster la température et l'intensité des flammes. Muraux ou en coin (pour gagner de l'espace), dotés d'un système audio et d'enceintes acoustiques, intégrés dans un meuble ou un manteau de cheminée, ils attirent l'attention. «Le marché est en croissance, constate Isabelle Giguère, acheteuse de produits saisonniers pour la chaîne de magasins. Les consommateurs sont prêts à payer davantage pour avoir un effet de flamme plus réaliste.»

Les fabricants cherchent toujours à aller plus loin pour tromper l'oeil. Le leader de l'industrie, Dimplex, perfectionne entre autres sa collection Optimyst, mettant en valeur des bûches rougeoyantes qui flambent de l'intérieur, sur un lit de braises scintillantes. Lorsque l'appareil fonctionne, la micro-évaporation d'eau donne un effet (réussi) de fumée.

Un de ses compétiteurs, Modern Flames, rivalise d'imagination avec ses modèles linéaires contemporains pouvant être personnalisés. Au choix, les foyers peuvent abriter des bûches flamboyantes, des roches ou des cristaux de verre. Certains modèles ont des panneaux de côté réfléchissants en verre, pour amplifier l'effet des flammes, générées par des lampes à diode électroluminescente (LED). On est loin, très loin, des modèles d'il y a quelques années!

Partager

LaPresse.ca vous suggère

publicité

Retour Haut

publicité

Les plus populaires »

Plus sur Les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer