Le 24 avril 2009

Petit guide pour une entrée d'auto réussie

L'entrée de garage asphaltée adjointe à une allée... (Photo fournie par Les Artisans du paysage)

Agrandir

L'entrée de garage asphaltée adjointe à une allée latérale en pavé demeure un classique.

Photo fournie par Les Artisans du paysage

Avec les pavés, les possibilités sont infinies. La... (Photo fournie par Les Artisans du paysage) - image 1.0

Agrandir

Avec les pavés, les possibilités sont infinies. La seule limite réside dans le budget.

Photo fournie par Les Artisans du paysage

L'hiver a sérieusement endommagé le revêtement de votre aire de stationnement? Le temps est venu de paver l'allée de votre nouvelle demeure? Voici un petit guide pour vous aider à améliorer et à entretenir votre entrée.

 Imprimé, le béton se décline en plusieurs couleurs et motifs. Les pavés, de leur côté, jouent avec les textures. «L'aménagement, c'est un travail d'artiste : on peut réaliser vos moindres goûts», assure Patrice Bélanger, directeur de l'aménagement paysager chez Les Artisans du paysage de Sainte-Foy. Les possibilités sont aujourd'hui presque infinies en ce qui a trait à l'entrée de votre propriété. La seule limite est celle de votre budget.

 L'asphalte avec des insertions de pavé (aussi connu sous le nom d'interblock) est prisé puisqu'il s'agit d'un juste compromis financier. Un classique : l'entrée de garage asphaltée adjointe d'une allée latérale en pavé, courbée ou rectiligne, qui mène à la porte principale de la maison.

 Avant les travaux

 Pour que votre nouveau revêtement tienne bon, le sol doit avoir été adéquatement préparé à le recevoir. Pour s'en assurer, mieux vaut faire affaire avec un membre d'une association professionnelle comme l'Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec (APCHQ) ou l'Association des paysagistes professionnels du Québec (APPQ). Un de vos proches est satisfait de ses travaux d'excavation et de remplissage? Pourquoi ne pas approcher son entrepreneur; les références sont souvent un moyen efficace de trouver chaussure à son pied.

 Le terrain qui sera recouvert doit premièrement être excavé de façon appropriée. «D'un bon 18 pouces, sans remanier le sol, sinon ça va bouger», indique Éric Beaupré, président d'ERB concept, une entreprise de Sainte-Foy spécialisée en aménagement paysager. La pente de l'entrée doit être régulière afin que l'eau ne puisse s'y accumuler.

 Les propriétaires de maisons neuves doivent par contre attendre un an, le temps d'un gel et d'un dégel, avant de couvrir leur allée. Le sol aura ainsi le temps de se compacter.

 Un géotextile commercial - une toile de tissu qui laisse passer l'eau et l'air - est par la suite étendu sur le sol et recouvert d'une couche de concassé. L'asphalte est appliqué directement sur le granulat alors qu'un lit de poussière de roche est nécessaire pour égaliser la surface afin d'y couler du béton ou d'y poser du pavé.

Quel matériau choisir?

 

Asphalte

 «Il y a toujours une demande très forte pour l'asphalte, c'est [la solution] la moins chère sur le marché», indique Éric Beaupré, président d'ERB concept, qui a près de 15 ans de métier. C'est toutefois le matériau de recouvrement le moins durable. L'asphalte subsiste entre 10 et 15 ans sans trop se fissurer. «Mais c'est toujours à retravailler, c'est cyclique», ajoute-t-il.

 Pavé

 En choisissant le pavé, vous aurez probablement le temps de vous lasser du style de votre entrée avant qu'elle ne devienne impraticable. Les pavés étant composés d'un mélange de sable, de ciment et d'agrégat très durable, un aménagement conçu avec ces blocs «n'est pas éternel, mais peut facilement atteindre 30 ans», soutient le président d'ERB concept.

 «Les gens ont encore en tête les pavés d'il y a 20 ans, quand on mettait du sable ordinaire pour les joints», déplore Patrice Bélanger, directeur de l'aménagement paysager chez Les Artisans du paysage de Sainte-Foy. Les fourmis et l'herbe s'installaient alors entre les morceaux... lorsque le sable ne s'était pas déjà enfui avec le dernier orage! Un sable polymère, qui sèche comme du béton, est maintenant utilisé pour solidifier l'aménagement.

 De plus, contrairement à l'asphalte, le pavé est récupérable. Si le sol venait à bouger, il est possible de déplacer les blocs, afin de réajuster le niveau du sol, et de les replacer ensuite. L'asphalte se dirige quant à lui tout droit au dépotoir. Et on doit également payer pour en disposer. Bien que le pavé coûte plus cher lors de sa pose, il reviendra moins dispendieux à long terme s'il est entretenu convenablement, soutient M. Beaupré.

 Certains propriétaires bricoleurs, tentés de paver eux-mêmes leur entrée, doivent s'assurer de respecter les devis techniques produits par les fournisseurs de recouvrement. Il faudra également louer la machinerie appropriée pour excaver le terrain et compacter le gravier. «Il reste que les gens qui se voient le faire eux-mêmes, dans beaucoup de cas, le regrettent, avertit M. Bélanger, qui a fréquemment vu des travaux bâclés. C'est un dur labeur.»

Béton

 La durée de vie et l'installation du béton sont sensiblement les mêmes que celles du pavé. Le béton est toutefois coulé sur le sol. L'entrepreneur y fait ensuite des traits de scie afin de lui permettre de bouger un peu sans se fissurer de manière aléatoire. Ce matériau offre aussi différents finis. Le béton estampé arbore des motifs, telles des pierres, alors que le béton à agrégats exposés laisse les cailloux apparents en surface, lui donnant une texture et une couleur spécifiques.

 Entretien

 Un enduit peut également être appliqué sur le pavé et le béton, pour rehausser son look. «Une entrée de pavé, c'est toujours plus beau après la pluie», souligne M. Bélanger. Qu'à cela ne tienne, un enduit spécial peut rendre cet aspect mouillé permanent! À moins que vous préfériez un enduit transparent, comme protection supplémentaire.

 Puisqu'une nouvelle entrée peut facilement coûter jusqu'à 20 000 $, on devra s'assurer que le déneigeur utilise une lame de téflon pour ne pas voir cet investissement partir en fumée. Une lame d'un autre type risquerait notamment de rayer l'asphalte et la rouille pourrait tacher le pavé. Une flaque d'huile se lave d'ailleurs plus facilement sur de l'interblock grâce à des produits spécialisés. Elle aura, au contraire, tendance à pénétrer dans l'asphalte.

 Les travaux sont généralement garantis pendant deux ans. Il faut toutefois bien s'en assurer auprès de son entrepreneur, avant le début des travaux.

   Les coûts:

 > 6$ du pii² pour l'asphalte, excavation incluse

 > 12 à 18 $ du pi² pour le béton, excavation incluse

 

Partager

publicité

Retour Haut

publicité

Les plus populaires »

Plus sur Les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer