Le 13 juin 2012

Métamorphose immobilière autour du Centre Bell

L'îlot Overdale, à l'angle du boulevard René-Lévesque et... (Illustration fournie par Menkès Shooner Dagenais Letourneux Architectes/Stefano Domenici Architectes)

Agrandir

L'îlot Overdale, à l'angle du boulevard René-Lévesque et de la rue Mackay.

Illustration fournie par Menkès Shooner Dagenais Letourneux Architectes/Stefano Domenici Architectes

D'ici 2016, les environs du Centre Bell seront méconnaissables. Quatre projets immobiliers résidentiels d'envergure sont en préparation dans les alentours. Si tout va comme prévu, les immenses terrains de stationnement situés au nord et à l'ouest, le long du boulevard René-Lévesque, ne seront plus qu'un souvenir.

«Nous sommes chanceux d'avoir tous ces terrains vagues aussi bien situés, à proximité de sièges sociaux, d'universités et de la rue Sainte-Catherine, à distance de marche du Quartier des spectacles», fait remarquer Olivier Legault, associé principal chez Béïque, Legault, Thuot Architectes, qui signe les plans de deux des projets, la Tour Icône et le Roccabella. «Notre culture urbaine a évolué. Les projets proposés maintenant sont de loin supérieurs à ce qui se serait fait il y a une trentaine d'années.»

Ces projets résidentiels, qui comportent tous un volet commercial au rez-de-chaussée, vont amener une nouvelle population et insuffler un nouveau dynamisme au secteur en dehors des heures de bureau, indique Marc Labelle, directeur de l'aménagement urbain et des services aux entreprises à l'arrondissement de Ville-Marie.

En fermant des terrains de stationnement, en densifiant autour des stations de métro pour favoriser les transports en commun et en encourageant l'essor commercial du centre-ville, trois des grandes orientations du Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD) sont respectées, précise-t-il.

Le Centre Bell, inauguré en 1996, devait contribuer à la relance de ce secteur du centre-ville. «Ça a été long à décoller, constate Pierre Sainte-Marie, chef de division aux Grands Projets à la Ville de Montréal. Mais c'est comme un cercle vertueux. Un investissement en entraîne un autre. La Ville investit beaucoup d'argent pour embellir les choses et soutenir le marché immobilier, notamment en réaménageant une portion de l'autoroute Bonaventure en un boulevard urbain. Celui-ci, à partir de la rue Wellington, sera au niveau du sol, avec de larges trottoirs bordés d'arbres et des lampadaires de qualité. Les liens est-ouest dans les rues Wellington, William et Notre-Dame seront facilités, car il ne sera plus nécessaire de passer sous un viaduc. L'entrée de la ville deviendra plus prestigieuse.»

La construction des quatre nouveaux complexes résidentiels, à proximité, y contribuera aussi.

 

 

 

Le complexe Icône sera voisin du Crystal.... (Illustration fournie par Béique, Legault, Thuot Architectes) - image 2.0

Agrandir

Le complexe Icône sera voisin du Crystal.

Illustration fournie par Béique, Legault, Thuot Architectes

1. ICÔNE

Déjà, l'intersection du boulevard René-Lévesque et de la rue de la Montagne porte la griffe de l'agence Béïque, Legault, Thuot Architectes, qui a réalisé les plans de la Cité du commerce électronique et de la luxueuse copropriété hôtelière Le Crystal, juste en face. Stationnement Métropolitain, un des plus grands propriétaires de stationnements à Montréal, qui a complété le Crystal en 2008, se propose de construire, de l'autre côté de la rue de la Montagne, la tour Icône. L'entreprise a fait appel, encore une fois, à l'expertise d'Olivier Legault.

Le complexe Icône devrait comprendre deux tours très fenestrées totalisant 39 et 30 étages. Elles s'élèveront au-dessus d'un basilaire de deux niveaux, qui abritera le hall d'entrée et des commerces. La première tour, la plus haute, comptera environ 380 appartements en copropriété. Sa façade principale donnera sur la rue de la Montagne. Une terrasse avec une vue sur le boulevard René-Lévesque ainsi qu'un court de tennis seront aménagés sur le toit de la portion restante du basilaire. Au 8e étage, les copropriétaires auront notamment accès à une salle d'exercice et une salle de yoga, un sauna, une piscine intérieure et une petite terrasse, face à l'ouest.

«On essaie de se marier au Crystal, tout en tenant compte de l'alignement avec le restaurant La Queue de cheval, à côté, et le Sheraton, plus à l'est», explique Olivier Legault, l'architecte du projet.

Pour séduire différentes clientèles, plusieurs modèles d'appartements, d'une superficie variant de 400 à 1524 pi2, sont offerts. En moyenne, les condos coûtent 600$ le pied carré, taxes en sus.

Le bureau des ventes a ouvert en avril. La construction, qui comprendra le creusage de cinq étages de stationnement souterrain, devrait s'amorcer au début de 2013. Les copropriétaires pourraient commencer à emménager en 2016.

Le Roccabella sera de l'autre côté de la... (Illustration fournie par Béique, Legault, Thuot Architectes) - image 3.0

Agrandir

Le Roccabella sera de l'autre côté de la rue de la Cité du commerce électronique.

Illustration fournie par Béique, Legault, Thuot Architectes

2. ROCCABELLA

MC Finance, qui a complété le Roc Fleuri en 2006, possède depuis 10 ans le terrain de stationnement situé entre la Cité du commerce électronique et le 1250, boulevard René-Lévesque. Le défi? «Rattacher nos volumes à ceux de nos voisins», explique Olivier Legault, qui signe aussi les plans du Roccabella. Résultat: deux tours identiques très fenestrées de 37 étages, comptant chacune 258 condos, seront érigées au-dessus d'un basilaire de deux étages.

Ce dernier aura, au premier niveau, une vocation commerciale. Les espaces récréatifs communs, dont une piscine intérieure, une salle d'exercice, une salle de rencontre, un vestiaire et un sauna seront regroupés au deuxième niveau. Au-dessus, sur la portion restante du toit, sera créée une petite oasis avec des tables, des fauteuils et des pergolas. Dans un esprit de continuité, les copropriétaires du Roccabella pourront voir la toiture verte du complexe Icône (et vice-versa), aménagée au même niveau.

Pour réduire les coûts, peu de modèles d'appartements sont offerts: les 128 condos d'une chambre ont une de superficie de 736 ou de 765 pi2, tandis que les 128 unités avec deux chambres ont une superficie de 1132 pi2. La même cuisine se retrouve dans chacune des unités. Le prix moyen est donc de 490$ le pi2, taxes en sus. Il y aura aussi deux appartements-terrasses, d'une superficie d'environ 2500 pi2.

Le bureau des ventes a ouvert en mai. La construction, qui débutera avec le creusage de cinq étages de stationnement, devrait s'amorcer à l'automne. Les copropriétaires pourraient commencer à emménager à l'automne 2015.

La tour Avenue des Canadiens sera contiguë au... (Illustration fournie par Le Groupe IBI/Chba) - image 4.0

Agrandir

La tour Avenue des Canadiens sera contiguë au Centre Bell.

Illustration fournie par Le Groupe IBI/Chba

3. TOUR AVENUE DES CANADIENS

Cadillac Fairview, en partenariat avec Canderel, le Fonds immobilier de solidarité FTQ et les Canadiens de Montréal, projette de construire une tour totalisant 48 étages à son point le plus élevé, contiguë au Centre Bell, sur la place du Centenaire. Elle comptera environ 525 appartements en copropriété.

«Le site, très étroit, présente beaucoup de contraintes, souligne l'architecte Aurèle Cardinal, associé du Groupe IBI/CHBA, qui réalise le projet. Le terrain est adjacent au Centre Bell, dans la pente de la rue de la Montagne, et il donne accès à la gare Lucien-L'Allier. Cet accès piétonnier sera maintenu et réaménagé.»

Autre défi: l'immeuble étant construit au-dessus du métro, il sera impossible de creuser pour réaliser des stationnements souterrains. Sept étages de stationnement hors-sol, comprenant 275 places, seront donc construits au-dessus d'un étage à vocation commerciale, au niveau de l'avenue des Canadiens-de-Montréal. «Ce podium sera quand même lumineux, précise M. Cardinal. Il sera percé de fenêtres pour scintiller dans la nuit.»

L'étage situé au-dessus des stationnements sera consacré aux espaces communs. Il y aura notamment un spa, une salle d'exercice, un bain hammam, un cyberlounge et une salle de réception. Une terrasse spacieuse, une piscine extérieure et une aire pour le barbecue seront aussi aménagées sur une portion du toit du stationnement.

La tour, construite en une seule phase, comprendra deux volumes distincts. La section la plus haute, d'une teinte plus foncée, sera tournée vers le mont Royal, tandis que la seconde section, totalisant 43 étages, sera tournée vers le fleuve.

Les appartements, d'une superficie de 500 à 1300 pi2, devraient avoir un prix moyen de 550$ le pi2, estime M. Cardinal. Le bureau des ventes devrait ouvrir au début du mois de septembre. La construction pourrait commencer au début de 2013. Les copropriétaires commenceraient alors à emménager en 2015.

4. ÎLOT OVERDALE

L'immense terrain de stationnement qui s'étend entre les rues Mackay et Lucien-L'Allier, le long du boulevard René-Lévesque, devrait enfin changer de vocation. L'entreprise T.G. BECO, avec des partenaires coréens, veut métamorphoser ce site laissé pour compte, aussi vaste que deux terrains de soccer. Ce faisant, le promoteur est tenu de préserver la Maison Sir-Louis-Hippolyte-La Fontaine, construite dans les années 1830, afin de la redonner aux citoyens.

Le complexe, qui devrait compter en tout près de 1200 appartements en copropriété, sera construit sur les deux tiers du terrain, le long du boulevard René-Lévesque. «Toute la portion sud, qui donne sur l'avenue Overdale, face à des maisons anciennes, sera transformée en un grand jardin, qui entourera la Maison Louis-H.-LaFontaine, explique Jean-Pierre LeTourneux, de l'agence Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes, associée pour ce projet avec Stefano Domenici Architecte. Le projet s'harmonisera ainsi avec l'ensemble de ses voisins.»

La rue Bishop sera prolongée quelque peu pour diviser le terrain en deux. C'est à l'ouest de cette nouvelle rue, à usage privé, que sera construit, dans un premier temps, un immeuble en forme de L de 14 étages (sur le boulevard René-Lévesque) et de 10 étages (sur le prolongement de la rue Bishop). Cet édifice, qui comptera de 200 à 250 appartements en copropriété, sera ensuite prolongé par une tour de 39 étages, à l'angle du boulevard René-Lévesque et de la rue Mackay. Cette tour, construite au-dessus d'un basilaire de deux étages, comprendra près de 400 unités.

La portion restante du terrain, située entre le prolongement de la rue Bishop et la rue Lucien-L'Allier, le long du boulevard René-Lévesque, sera exploitée par la suite. Le bureau des ventes devrait ouvrir en novembre, précise M. LeTourneux. La construction de la première phase pourrait débuter au printemps 2013. Les copropriétaires commenceraient alors à emménager à la fin de 2014 ou au début de 2015.

Partager

publicité

Retour Haut

publicité

Les plus populaires »

Plus sur Les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer