Le 29 octobre 2012

L'avenir passe par les «TOD»

Les piétons sont au coeur des quartiers de... (Photo François Roy, archives La Presse)

Agrandir

Les piétons sont au coeur des quartiers de type TOD.

Photo François Roy, archives La Presse

Dans la région du Grand Montréal, les élus en sont convaincus, l'avenir passe par la création de nouveaux quartiers conçus autour des transports en commun.

D'ici 2031, les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal se sont en effet lancé un ambitieux défi: mieux planifier l'aménagement de leur territoire et intégrer au moins 40% de leurs futurs résidants dans de nouveaux quartiers de type TOD (Transit Oriented Development), structurés autour des transports collectifs. Déjà, sept projets pilotes ont démarré dans sept villes différentes. Plutôt que de travailler en vase clos, les élus ont partagé leur expérience au cours d'un premier forum d'échange, à guichets fermés, à la mi-octobre.

La création de quartiers selon les principes du TOD est l'une des priorités du Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal, adopté en décembre 2011. Pour s'inspirer, une délégation d'une trentaine de personnes de la CMM, chapeautée par la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, s'est rendue en juin dans la région métropolitaine de Washington.

»Mixité d'activités»

Le concept de TOD, élaboré dans les années 90, vise à créer des quartiers dynamiques, multifonctionnels, dans un rayon de 600 m à 1 km de marche du transport collectif, a rappelé David Paradis, de l'organisme Vivre en Ville, lors du forum d'échange organisé au centre-ville de Montréal en collaboration avec le Forum URBA 2015.

La voiture n'étant plus au coeur des déplacements, la ville peut être réinventée sur de nouvelles bases, a-t-il précisé. Mais avoir une station de métro ou une gare, avec un stationnement incitatif, ne suffit pas.

«Le milieu de vie doit être articulé autour du transport en commun, a-t-il précisé. On doit pouvoir y retrouver une mixité d'activités, autour d'un coeur à vocation commerciale, et tout doit être accessible à pied. Le quartier doit être compact, par ailleurs, pour juxtaposer différents types d'habitations. Et il doit y avoir des espaces publics et privés de qualité.»

Faire autrement

Sept quartiers de type TOD en préparation dans la Communauté métropolitaine de Montréal ont été présentés lors de la conférence, qui s'est déroulée devant un public provenant des quatre coins du Grand Montréal. Même si les projets se trouvent pour la plupart à un stade embryonnaire, Chantal Deschamps, mairesse de Repentigny, Caroline St-Hilaire, Normand Dyotte, maire de Candiac, Marc Lauzon, maire de Deux-Montagnes, Luc Paquette, de la Ville de Laval, Daniel Lafond, de l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, et Lise Tétreault, de Saint-Basile-le-Grand, ont parlé tour à tour des objectifs de leur projet respectif et des défis à relever.

Ils ont ainsi parlé de quartiers TOD qui seront implantés près de la future gare du train de l'Est à Repentigny, de la future gare intermodale de Longueuil-Saint-Hubert, de la gare de Candiac, de la gare de Deux-Montagnes, de la gare de Vimont, de la station de métro Namur (sur le terrain de l'ancien hippodrome de Montréal - voir texte ci-contre) et de la gare de Saint-Basile-le-Grand.

«En réalisant le premier plan d'aménagement et de développement à l'échelle de la région métropolitaine, les 82 municipalités ont démontré leur volonté de se développer autrement, a indiqué Helen Fotopulos, présidente de la Commission de l'aménagement de la CMM et membre du comité exécutif de la Ville de Montréal. Nous avons appris à apprécier nos différences et nous parlons maintenant d'une seule voix!»

Les nombreux élus de la Communauté métropolitaine de Montréal, présents au forum d'échange, se sont d'ailleurs réjouis d'avoir remporté la veille le prix Jean-Paul-L'Allier, décerné par l'Ordre des urbanistes du Québec, pour l'élaboration et l'adoption du PMAD. En juillet, l'Institut canadien des urbanistes leur a décerné son Prix d'excellence en urbanisme 2012, dans la catégorie Planification urbaine et régionale.

Partager

LaPresse.ca vous suggère

publicité

Retour Haut

publicité

Les plus populaires »

Plus sur Les plus populaires »

publicité

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer